Cache-cache

Ava CitronBonsoir bonsoir, aujourd’hui, 2 chapitres pour vous, de quoi se régaler non ?

Et en plus, j’ai pas lu le Trump, mais je peux vous dire que cet arc de Ouroboros est juste énorme ! Et devinez-quoi, c’est moi qui suis chargé de vous l’amener. Au programme ce soir, de l’action, du suspense, des questions, mais aussi des réponses… et un homme qui a bien essayé de se fondre dans la masse. Mais voilà, le problème avec le camouflage, c’est qu’il est très difficile de tromper son monde… du moins, pour un humain ! Et oui, j’ai une réputation à tenir, je suis bien obligé de vous occuper avec une de mes news à rallonge, comme d’habitude^^ Et cette fois encore, elle porte sur des petites bestioles bizarroïdes, et plus particulièrement celles dont la spécialité est de se camoufler pour pas se faire manger par le gros méchant loup.

On va commencer soft, avec un animal que tout le monde connaît, le caméléon, qui comme chacun le sait peut adapter la couleur de sa peau à son environnement (caméléon), même si de temps en temps, certains semblent avoir oublié le mode d’emploi (Fail).

Ensuite vient l’un des, si ce n’est l’insecte le plus long du monde, le phasme (le record de l’insecte le plus long est détenu par un phasme de 55,5 cm…). Vous connaissez certainement tous le célèbre phasme bâton (essayez de le trouver ici : Défi, même si l’image ne présente pas d’option de dézoom… ), mais il en existe diverses autres formes, comme celui-ci : phasme feuille

À défaut de pouvoir adapter leur apparence à leur environnement, d’autres espèces, comme certaines soles, ont évolué au fil des générations (par sélection naturelle hein, pas comme un pokémon…) jusqu’à une apparence naturellement faite pour se camoufler dans leur milieu : sole tropicale

Mais j’ai gardé le meilleur pour la fin, le Saint-Graal du camouflage, celles qui sont au déguisement ce que Messire Hubert Bonnisseur de la Batte est à l’espionnage de haut vol, les pieuvres… Non seulement certaines pieuvres sont capables d’imiter d’autres espèces des fonds marins, comme cette Pieuvre mimétique d’Indonésie, qui imite toutes sortes d’espèces très fortement venimeuses pour intimider ses prédateurs potentiels, mais elles peuvent également se fondre dans le décor d’un façon totalement irréaliste.
Ici par exemple, on peut admirer tour à tour un flet, une rascasse, un serpent de mer, et même… un Chocobo ! ==> Pieuvre mimétique (la vidéo est en anglais, mais pas besoin d’écouter, suffit d’ouvrir les yeux^^).
Et là, ben voyez par vous-même :

Quoi ? Vous voyez rien ? Bon, alors regardez la vidéo^^ : Pieuvre ninja

Enfin, un petit diapo pour ceux qui ont lu cette news (allez, disons une petite quinzaine peut-être) et que ça intéresse (hmm… 2 ? 3 ?) : Diapo
Et accessoirement, voilà le chapitre^^

Ouroboros 12LEL

Bonne lecture !

You may also like...

2 Responses

  1. Baroona dit :

    Wah, hallucinante la pieuvre *-*
    Et sur le diapo’, mention spéciale au gecko, dont l’art du détail est plus que poussé.

  2. Edlittam dit :

    Assez impressionnée là x)
    J’en étais restée au syrphe dont je trouve la « voie » assez sympa (une mouche déguisée en guêpe) et autres insectes qui trouvent un moyen d’éviter leur prédateur par évolution génétique, mais la pieuvre là, c’est vraiment quelque chose !!

Répondre à Edlittam Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TO DOWNLOAD, COPY AND PASTE THE FOLLOWING LINE INTO YOUR IRC CLIENT:



(CLICK ANYWHERE OUTSIDE THIS BOX TO CLOSE THE OVERLAY)